En regardant Maigret (de Simenon)

Il y a donc un peu plus de deux ans (2005), je réalisais un plaid au tricot avec un jeu de 2 aiguilles n°3/².

C'est parce que j'ai eu par Maman de nombreuses pelotes de laine aux couleurs incertaines.
Explications : Maman  était très proche de l'une de ses voisines (une vieille dame ayant des problèmes de santé sur la fin de sa vie) et connaissance depuis une trentaine d'années. Maman allait lui rendre visite tous les jours pour de menus services, lui fermer les volets, un brin de repassage et évidemment lui donner le bonjour.
Cette voisine est décédée à l'âge de 85 ans. Elle est partie douloureusement et Maman a été toujours là, lui rendant visite à l'hôpital.
Quand la fille de la vieille dame a fait l'inventaire de ce que possédait sa mère, elle a confié à Maman beaucoup de pelotes de laine dépareillées. Maman a pensé à moi et les a acceptées.

 
 
J'étais au chômage de 2005 à 2007, aussi, levée tôt le matin (puisque Scotty était arrivée dans ma vie, je la sortais avant 8h00) je faisais mon ménage puis mes démarches pour trouver un emploi et, pour ne pas rester dans le désoeuvrement, chaque après midi, j'optais de réaliser un plaid aux couleurs automnales tout en regardant le téléfilm diffusé sur France 2 : "Maigret" avec Bruno Crémer ensuite nouvelle promenade de la petite chienne.

J'aimais me replonger dans l'atmosphère d'après guerre, les années 50's et ce pendant 2 mois mais certains autres après-midi j'avais des rdv administratives ou bien je bricolais chez Viviane.


Grâce à ces activités j'ai moins démoralisé alors que cette situation de chômage aurait pu me causer une plus grande détresse morale. (J'avais aussi réussi un concours administratif et je n'ai jamais trouvé un travail correspondant malgré les dizaines et les dizaines de candidatures spontanées, les nombreuses réponses aux annonces).
Ainsi, le plaid une fois fini je n'avais plus envie de le garder. Il m'aurait rappelé trop souvent ce long chômage. Envie de passer à autre chose !
Aussi j'ai voulu le confier à quelqu'un(e) qui l'aurait apprécier. And the Winner was Roseline, ma belle soeur, qui l'admirait en cours de réalisation. Roseline est surtout une amie (et l'heureuse Maman d'Audrey ma chère nièce et filleule).
D'ailleurs ces deux complices ont photographié dans leur jardin ce plaid aux couleurs chaleureuses.
Pour ce qui est du modèle du plaid, il s'agit à l'origine d'un petit modèle de couverture layette (toujours de ce magazine),

que j'ai considérablement aggrandi : des bandes avec points irlandais, torsades, point de riz ou de blé et entrelacs. Pour finaliser les bords, j'ai monter des mètres de cordon au tricotin manuel (modèle enfant à 4 clous), et ensuite j'ai fait une longue chaînette (au doigt) que j'ai cousu à petits points au bord du plaid.
C'est l'ouvrage le plus long (en temps) que j'ai réalisé, et en longueur (surface).
Maintenant, il est accueilli par une petite famille que j'aime énormément.

Que du bonheur !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Coralie 16/05/2008 00:14

Parfois, en cousant, en tricotant... on se retisse un chemin de vie aussi...! Bises "magiques" de la petite famille

naphtaline 15/05/2008 21:11

avoir des objectifs dans la vie ça fait tenir! et là vous avez vraiment tenu! ce plaid est superbe son histoire aussi! merci d'avoir rebondi sur l'hommage à Mme Sébire et  là où elle est j'espère qu'elle est en harmonie et en paix! bonne soirée et merci encore bises naphtaline

Dada 15/05/2008 20:14

Merci Tibrikot,mais comme tu l'as lu, c'est plus que de la patience, c'était avoir un objectif pour se changer les idées, pour positiver.Biseset @ très bientôt

Tibrikot 15/05/2008 19:12

il est super beau ce plaid ! et quelle patience ! moi j'ai fait ... une écharpe ... c'est le plus long travail au tricot que j'ai fait .... et au point mousse en plus ..LOL

Dada 14/05/2008 20:58

Comme tu vois Audrey,J'aime beaucoup ces photos. Je voulais des photos pour voir entièrement le plaid, voir aussi la nature des points tricotés.Merci, avec ta maman, vous avez réussi une jolie mise en scène.Maintenant que je revois le plaid, je n'imagine pas pouvoir entricoter un nouveau comme celui ci. Car en plus du tricotage, il y a eu beaucoup de travail de couture, de bout de fils à rentrer (pour les cachaer).Bien contente qu'il vous plaise.Merci pour ton gentil commentaire et GROS BISOUS

audrey 14/05/2008 20:22

bon je l'attendais avec impatience cette artiicle j'aime bien les photo !j'espére que toi aussi !on les avait prise laa dernière fois et on a fais 1 fausse manipallor ya fallut recommais pas grave j'adore

Cedistic © 2014 -  Hébergé par Overblog