Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACKIMBO GULP !

ACKIMBO GULP !

Humeur & stupeur sans torpeur. Ce blog est le lien ombilical quotidien d'avec mes Très Chers Amis. Thanks so much for taking time out of your day to stop by my little space !


Les poches parapluie ...

Publié par DADA sur 1 Mai 2013, 14:30pm

Catégories : #Astuces

Pluie.jpg

 

Je suis sûre que nous sommes nombreuses à avoir une anecdote à raconter au sujet d'un parapluie. Celui qui casse au moment le moins opportun, celui que l'on égare ou qu'on nous vole.

En général j'ai du mal à poser le mien dans le porte-parapluies à l'entrée d'un établissement. Toujours craintive de ne pas le retrouver en repartant et qu'il pleuve évidemment. Et il suffit d'une personne sans scrupules, ou qui a le tempérament d'un chat, qui ne veut se mouiller et le préfère aux autres dans l'objet repose-gouttes.

J'ai 2 parapluies noirs à pois blancs, un polka pliable et un parapluie canne qui nous intéresse aujourd'hui.

 

Celui-ci, l'an dernier, avait été coincé dans les portes d'un bus et il n'a guère aimé ça. Il m'a accompagné quand même malgré une baleine pliée qui finalement aura cassée à être trop souvent tordue dans le sens inverse pour le redresser. Il n'aura vécu que 3 ans dont à peine 3 à 4 mois en action et sinon, les jours secs, rangé à la verticale dans le hall de l'entrée.

Dada aimant le pois et petits pois, je ne me suis pas résignée à le jeter sans lui rendre hommage à ma façon "développement durable".

J'ai d'abord ôté précieusement son tissu noir à pois blanc et pendant quelques heures, Philo a joué avec son squelette.

SDC15905.jpg

Comme la doublure des poches de mon manteau d'hiver était laminée, j'ai décidé de tailler dans ce tissu récupéré de nouvelles poches. Un tissu aussi fin que celui d'une doublure et en plus imperméable.

J'ai d'abord découpé à ras bord mes poches intérieures sur le manteau. Elles m'ont servi de patron et j'ai taillé dans le tissu-parapluie les nouvelles avec 1 cm de rab pour la couture.

Une fois cousues à la machine et surfilées, je les ai placées à petits points manuellement à l'intérieur de la poche de mon manteau.

Et il me reste évidemment beaucoup de "tissu-parapluie" pour d'autres projets.

A suivre ...

SDC15883.jpg


SDC15891.JPG

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

fabrice 25/05/2013 00:39


Bien joué! tu n'as pas voulu doubler ces poches au cas ou ça s'abimait encore?


Moi aussi j'ai des projets avec des parapluie mais chut...enfin UN projet peinture...

DADA 25/05/2013 10:43



J'avais vraiment les poches percées


donc il fallait redonner un coup de neuf urgemment.


J'attends avec impatience ton projet peinture dans ton nouveau blog


Bises et Bon Week End Automnal



Sylvie 01/05/2013 21:26


Excellente idée, bravo. Avec toi rien ne se perd, tout se transforme

DADA 02/05/2013 16:04



Et oui, c'est peut être dans les gènes


ou plutôt une histoire d'éducation.


Ma Maman a cette philosophie là


et quelque fois elle tire le bouchon un peu trop loin


car ainsi on accumule trop par souci de ne pas gâcher ou de gaspiller.


Bisous



COCO 01/05/2013 18:10


Tu sais quoi DaDa ? 


Héhé ! tu as de la suite dans les idées ! 
Pas mal comme deuxième vie pour un P-broc tordu . 
Tu pourrais faire des petites pochettes pour mettre dans les sacs à mains ,  avec ton reste de pois .

Gros bisous  

DADA 02/05/2013 16:02



C'est un peu l'idée les petites pochettes.


Enfin la doublure ... on verra, j'ai encore du tricot à faire.


T'es une mine d'idée touwa !


Bisous Bisous



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents